Comment faciliter vos déclarations fiscales ?

Comment faciliter vos déclarations fiscales ?

28 octobre 2020 0 Par Sarah

Cette année, vous avez eu droit à un délai supplémentaire pour faire vos déclarations fiscales à cause du contexte actuel. Néanmoins, vous ne pouvez pas éviter cette démarche. Chaque année, le FISC vous envoie une fiche que vous devez remplir avec minutie et renvoyer en temps et en heure. En moyenne, vous avez 2 ou 3 mois, voire en l’occurrence quelques semaines en plus cette année, pour réussir votre déclaration. Profitez du moindre sursis que vous pouvez avoir. Et voici quelques astuces afin de faciliter cette démarche.

 

Diversifier vos investissements, oui, mais avec parcimonie

Les courtiers vous encouragent à investir et à diversifier votre patrimoine. Dans les faits, c’est une bonne chose. Selon le comptable Saint-Gilles, c’est le meilleur moyen d’assurer la réussite de vos placements et de minimiser les risques. Comme on dit : « il ne faut pas mettre tous vos œufs dans le même panier ». Et de toute manière, sur le marché, vous avez plusieurs opportunités de placements : immobilier, financier, prestation bancaires, SCPI, actions d’entreprises, bourses, dispositifs de défiscalisation, etc. Pour ce qui est du financement, vous pouvez compter sur crédits à la consommation qui sont de plus en plus attractifs et faciles à avoir.

Mais attention, ce n’est pas pour autant que vous devez diversifier à tout va. Le but n’est pas d’investir pour investir. Sans compter que plus vous avez de placement à enregistrer, plus compliquée sera votre déclaration fiscale. Chaque investissement peut en effet être enregistré à un code différent.

 

Vous informez sur les règles d’abattement avant d’investir

Désormais, les investissements immobiliers dans les dispositifs de défiscalisation sont de plus en plus attirants. En Belgique également, la loi Pinel, Marlaux et autres font sensations. Les particuliers apprécient surtout les réductions fiscales qui découlent de ce genre d’investissements. Mais encore une fois, avant d’acheter, vous devez penser à la déclaration fiscale qui suivra votre placement, et ce, quand bien même pour les achats immobiliers qui viennent après la date d’enregistrement des déclarations fiscales, il faudra attendre l’année prochaine pour procéder.

On vous conseille de vous renseigner en amont sur les règles d’abattements et de simuler les avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre en optant pour ce genre de placement. En effet, les abattements sont plafonnés selon l’importance de l’investissement, mais également votre assiette fiscale. Heureusement, la simulation peut se faire gratuitement et en quelques clics sur les plateformes dédiées. À savoir, en tous les cas, que pour un placement plafonné à 300 000 euros, vous ne pouvez gagner que 30 000 euros tout au plus avec la pierre. Et encore, il faut assurer la relocation desdits biens.

Il convient également de noter que quelques modifications ont été apportées dans les normes d’éligibilités de certains de ces dispositifs de défiscalisation. Auprès des courtiers spécialisés et sur Google, vous avez toutes les informations dont vous avez besoin, et ce, aussi bien sur les conditions d’application des réductions fiscales, mais aussi sur les moyens de déclarer vos avantages fiscaux.

 

Faire appel simplement à un professionnel

Même pour ceux qui font leur déclaration depuis des années, cette démarche n’est pas pour autant un exercice facile. Il y a plusieurs détails et des subtilités à comprendre. Il y a des codes à connaitre. Il faut être aussi minutieux que nécessaire.  Il faut prendre le temps d’étudier le moindre abattement, la moindre facture, etc. Afin de faciliter votre déclaration fiscale, sachez que vous pouvez la sous-traiter à un comptable Saint-Gilles ou un avocat fiscaliste.

Faire simplement appel à un professionnel vous permettra d’éviter les erreurs dans vos déclarations. Ce qui vous assure un peu plus de sécurité. En effet, une faute pourrait entrainer des amendes, voire des peines de prison.