Médecines douces et effet placebo : que faut-il savoir ?

Médecines douces et effet placebo : que faut-il savoir ?

30 décembre 2020 0 Par Sarah

La médecine douce est une pratique médicale qui a gagné du terrain ces dernières années. Cependant, on se saurait aborder ce champ sans évoquer l’effet placebo qui crée également la polémique dans le champ de la médecine. Depuis que la popularité des médecines douces a pris de l’ampleur, il faut dire que le débat ne fait que s’embraser. Mais pourquoi la polémique autour du sujet ne cesse de prendre de l’ampleur ?

Effet placebo : qu’est-ce qui crée la polémique ?

La polémique autour de l’effet placebo découle en partie du fait qu’il soit impossible de le systématiser et de le quantifier. Pour plus d’infos sur le sujet, veuillez cliquer sur ce lien https://www.naturo-med.com/.En effet, la médecine moderne se base essentiellement sur des études, essais et des résultats qui ont démontré leur efficacité, jusqu’à preuve du contraire. Comme vous le savez, chaque prescription implique un produit pharmaceutique avec un principe actif reconnu par tous.

Cependant, cette stabilité s’est vu perturbée par une méthode pharmacologique non objective reposant sur un comprimé qui sort systématiquement de ce cadre. Il s’agit de l’effet placebo qui inclut une amélioration ou la disparition des symptômes d’une affection après que l’individu ait suivi un traitement donné. Or, ce qui crée la polémique, c’est que cette méthode n’intègre en aucun cas les principes actifs spécifiques. C’est le cas de l’homéopathie qui est très controversées quand il s’agit de l’effet placebo.

Une étude a révélé que 74 % des français ayant recouru à l’effet placebo ont souhaité un remboursement de ces petites gélules. Même les traitements connus comme la morphine pour faire face à la douleur font aussi l’objet de l’effet placebo, pourtant c’est durant la seconde Guerre Mondiale que le Dr Beecher H. a inventé cette méthode pour remplacer la morphine.

Ce dernier a administré de l’eau salée à certains soldats blessés au cours de la guerre afin de diminuer leur douleur. Ces derniers se sentaient soulagés, car ils pensaient qu’il était question de la morphine. Mais ce qui n’est pas dit, c’est que l’efficacité de l’effet placebo dépend en partie de divers facteurs notamment :

  • Le type d’affection
  • La disposition du patient
  • La relation avec le praticien
  • La capacité à croire en l’efficacité

Par ailleurs, il convient de dire que les professionnels de la santé sont tous unanimes sur le fait que l’effet placebo a des résultats sur certains troubles comme TCA, allergies, migraines et douleurs. Mais des patients dans un état critique tel que la maladie de Parkinson ne peuvent pas guérir d’un placebo sans substance par exemple. L’avantage avec cette méthode, c’est qu’elle ne comporte aucun effet secondaire, ce qui est une bonne chose.

Effet placebo et médecine douce : pour quelles raisons les associe-t-on ?

La médecine douce et complémentaire ont installé le doute chez les médecins conventionnels, surtout à cause de l’homéopathie, l’ostéopathie, la naturopathie et la sophrologie. Mais avec le temps, les choses ont beaucoup évolué, puisque certains praticiens de la médecine alternative recommandent des professionnels agrées à leurs patients pour suppléer à leur traitement.

Les praticiens de la médecine alternative ou douce misent beaucoup sur la relation avec leurs patients ou clients. Ils ne prescrivent pas de médicaments qui peuvent créer des effets indésirés, mais ils obtiennent néanmoins des résultats plausibles et impressionnants. Il faut reconnaître que ces derniers contribuent à aider certains patients qui souffriraient de troubles divers en agissant sur leur cortex cérébral. C’est la relation praticiens-patients qui permet de produire des résultats énormes sans aucun produit jugé nocif comme un antidouleur, un antidépresseur, une injection antalgique et autres. Découvrez par la suite c’est quoi le massage assis !